Arvores do Brasil

Dessins réalisés au Brésil, sur le vif. Pastel sec sur papier recyclé, dimensions 90x60 cm.

Nova Viçosa (Bahia) et Rio de Janeiro

Vivants, les figueiras soulèvent les pavés cariocas

Immenses, aux racines aériennes enlacées

Organiques, les végétaux puissants paraissent de chair et de sang

Tels des membres écorchés

De viscères et d'os, qui se nouent et se dénouent

Il y a dans mon monde intérieur, l'arbre qui danse

L'arbre de Michel Ange du Machado, qui fait parler les clochards

L'arbre qui me dit aurevoir, de la Chapada Diamantina, de si loin

Et l'arbre de Lencois si haut et si ancré, liaison entre deux mondes

 

Morgane Planchais

 

 

Minas Gerais

Mine du Pico, près d'Itabirito

Les Arbres

Déracinés, incendiés, tortueux

A l'endroit ou à l'envers

Emportant leur terre ou tronqués à la verticale

Comme des immeubles

La terre est rouge, rouge du minerai qu'elle abrite

Les couleurs, flamboyantes

On dirait un paysage dans les yeux d'un fauviste

La mine du Pico est trop creusée

Les arbres, noirs de charbon

Les eucalyptus plantés là, sur les collines

Exploitée, mutilée, replantée la terre est

Vive de couleurs et d'intenses pigments

par là crevassée et sèche, ou bien boueuse à s'enfoncer

Et les termites envahissantes

coexistent par delà les chemins

dont la terre humide accueillirent les pas de Frans Krajcberg

Et maintenant les miens, différemment

 

Morgane Planchais

Photo Alain Massa
Photo Alain Massa